People.sn
People.sn
News

Réaction de Kémi Séba à sa descente d’avion : « Le gouvernement sénégalais a agi sur conseil du gouvernement ivoirien et sur ordre du gouvernement français »


Jeudi 7 Septembre 2017 - 13:56



Juste après avoir foulé le sol français, l’activiste Kémi Séba n’a pas perdu de temps pour renouer avec sa faconde révolutionne. Interrogé par le Cercle des Volontaires juste à sa descente d’avion à l’aéroport  d’Orly, il a vidé son chargeur sur les présidents Macky Sall et Alassane Ouattara qu’il accuse d’être au service de la Françafrique.
« Le président Macky Sall est dans une démarche beaucoup trop soumise vis-à-vis de la Françafrique. Il est aujourd’hui dans une optique de suivre  beaucoup trop les volontés du gouvernement français. Il est en train de s’aligner sur une dynamique de soumission et non pas sur une dynamique d’indépendance. Je ne comprends pas qu’un président intelligent comme le président Macky Sall puisse suivre cette voie de la perte de soi, de la perte de l’identité, de l’oubli de la fierté, de la démission de soi. Le Sénégal est le pays de Cheikh Anta Diop… Cheikh Anta Diop doit quand même rappeler la nécessité de reconstruction et de résurrection africaine sans haine vis-à-vis des autres. C’est le pays de Cheikh Ahmadou Bamba qui a été déporté lui aussi parce qu’il luttait contre le colonialisme. C’est le pays de Mamadou Dia. Comment accepter que le gouvernement sénégalais puisse suivre les directives du gouvernement français sur bien nombre de points ? Ce n’est pas le combat d’un homme. C’est le combat d’une génération », a déclaré Séba.
Expliquant les raisons de son expulsion du Sénégal, il précise : « Le gouvernement sénégalais a agi ainsi sans doute sur conseil du gouvernement ivoirien. Sans doute sur ordre du gouvernement français. Parce que j’ai lancé l’appel à la mobilisation du 16 septembre… C’est le début d’un printemps africain. Ce ne sera pas un printemps contrôlé par des forces exogènes. C’est un printemps ou un automne autodéterminé. Ce ne seront pas les feuilles qui tomberont. Ce seront les billets qui tomberont.  »
 
« Ce n’est pas un message raciste contre les Occidentaux. Il y a des occidentaux prolétaires qui nous soutiennent aussi. L’oligarchie financière n’a pas de couleur. Elle a des partisans noirs et Macky Sall en fait partie », a-t-il renchéri.










Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

News | Interviews | Enquête | International | Évènements | Vidéos