People.sn
People.sn
News

ACHAT DE VÉHICULES HAUT DE GAMME LORS DU FESMAN : 7,1 milliards F Cfa à Six Sénégal dont le siège correspond à l’emplacement de...gargotes


Vendredi 9 Février 2018 - 10:35


105 véhicules ont été achetés auprès de Six Sénégal en marge du FESMAN pour 7.185.000.000 de FCFA. Si beaucoup doutent de la matérialité de cette commande c’est que l’adresse de l’adjudicataire sur le papier du marché - 92, Avenue Blaise Diagne - correspond à l’espace délimité par les lots 98 et 94 et faisant face au 95, Avenue Blaise Diagne à Dakar, et est occupé par des... magasins de vente de pièces détachées de véhicules automobiles et de gargotes !


On ne dira jamais assez : le Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN) a été caracrisé par des faits de délinquance notable devant justifier l’ouverture d’une information judiciaire comme le réclamait l’inspection générale d’Etat (IGE).
Libération est mesure de révéler que ces vérificateurs ont découvert un fait assez grave jusque-là méconnu du public. Selon nos informations, 105 véhicules haut de gamme pour un coût total de 7.185.000.000 de F Cfa ont été achetés et payés à la société Six Sénégal en marge du FESMAN. Il se trouve que cette société est du toc sur toute la ligne.
À preuve, l’adresse de cette société signalée au 92, Avenue Blaise Diagne, s’est avérée fausse. Vérification faite, cet espace délimité par les lots 98 et 94 et faisant face au 95, Avenue Blaise Diagne à Dakar, est occupé par des... magasins de vente de pièces détachées de véhicules automobiles, de gargotes et de divers commerces. Par

ailleurs, « Six Sénégal » est inconnue à l’annuaire téléphonique de la Sonatel. Qui sont les personnes qui se cachent derrière cette entité fantôme ? Libération poursuit des investigations à cet effet. Sur un autre registre, les organisateurs précités se sont permis de faire un emprunt de 10.000.000.000 F Cfa à la Banque Islamique du Sénégal (BIS), viré aux comptes N° 26984 021 01 30 et N° 26984 021 02 30, intitulés « FESMAN 2010/TRAVAUX » alors que les 7 pays participants devaient verser chacun 5 milliards.

Comme nous le révélions déjà, 105 milliards ont été dépensés pour le FESMAN dont le coût initial était de 5 milliards. Ce montant va assurément grimper puisque des pays comme la France et les Etats-Unis ont saisi le Sénégal pour se plaindre de créances impayées que réclament certains de leurs ressortissants. Et ceci est différent des 36 milliards de F Cfa en contentieux nés du FESMAN. Mais il y a bien pire. 
Au delà des faits déjà mis en cause par l’Inspection générale d’Etat (IGE), des sources renseignent que ces 105 milliards ont officiellement servi à payer des prestataires. Le problème est qu’à part les Pavillons monteś à Ngor, personne n’a vu la moindre réalisation dans le cadre du FESMAN. 
« En tout cas, aucun marché pouvant justifier ces dépenses n’a été enregistré à la Direction centrale des marcheś publics », confiait une source qui révélait que la somme de 1 milliard de FCfa offerte par le Gabon à titre de don a été tout simplement volée .
Et pour alimenter les caisses du FESMAN, Me Abdoulaye Wade a usé et abusé des décrets d’avance. Les 100 milliards de FCfa devant servir à la modernisation de la ville de Touba, en raison de 20 milliards par an n’ont pas échappé à la bamboula financière. Une partie des crédits a été détournée pour transiter dans un compte dépôt avant d'être ventilé vers des comptes ouverts auprès de banques commerciales comme la Banque islamique. Le même procédé a d’ailleurs été utilisé pour détourner vers les comptes du FESMAN, 6 milliards de FCfa représentant des revenus de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) dans le cadre des appels entrants. 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

News | Interviews | Enquête | International | Évènements | Vidéos